Informations sur le mélanome et autres cancers de la peau

Mars 2020 - Les cancers de la peau autres que les mélanomes, c’est-à-dire essentiellement les carcinomes baso-cellulaires (CBC) et les carcinomes épidermoïdes (CE) sont les cancers les plus fréquents dans le monde.  

Mars 2020 - La détection du mélanome à un stade débutant est un élément clé du pronostic, le traitement chirurgical aboutissant alors à la guérison dans la très grande majorité des cas.  Plusieurs technologies ont été développées pour aider les médecins généralistes et les dermatologues à identifier les mélanomes et réduire ainsi les délais pour le diagnostic et la prise en charge.

Février 2020  - Le traitement d’un mélanome cutané consiste d’abord à l’enlever chirurgicalement (exérèse) selon des normes bien définies.

Cette opération se fait généralement en deux temps:


Janvier 2020 - Au cours des Journées dermatologiques de Paris (JDP) qui constituent une réunion annuelle très importante en dermatologie, se tenant au début du mois de décembre, les spécialistes ont à nouveau évoqué en 2019 les progrès considérables enregistrés pour la prise en charge des mélanomes à des stades avancés, c'est-à-dire s’accompagnant de métastases (stade III et IV).


Décembre 2019 - L’exposition aux UV, la peau claire, beaucoup de grains de beauté, des mélanomes dans la famille, une baisse des défenses immunitaires…tous ces éléments augmentent le risque de survenue d’un mélanome. Mais y a-t-il d’autres facteurs de risque ?


Novembre 2019 - Le traitement d’un mélanome débutant se résume le plus souvent à une intervention chirurgicale. Pour assurer le meilleur pronostic possible, il est important d’enlever une zone de peau saine autour de la tumeur : c’est ce qu’on appelle la marge d’exérèse. La largeur de celle-ci est définie par les données de l’examen au microscope.


Octobre 2019 - Le mélanome malin peut toucher n’importe quelle partie du corps. Situé sur la tête (visage, cuir chevelu, cou), il semble avoir un moins bon pronostic que lorsqu’il touche une autre zone. Or les résultats d’une étude réalisée aux Etats Unis montrent que la fréquence des mélanomes dans cette localisation a beaucoup augmenté chez les sujets jeunes : adolescents et jeunes adultes en particulier.


TPL_BEEZ5_ADDITIONAL_INFORMATION